Apple Search, le moteur de recherche Apple, est-il en développement ? De nouveaux indices portent à y croire

Si les rumeurs comme quoi Apple travaillerait sur son moteur de recherche intitulé Apple Search circulent depuis plusieurs années déjà, de nouveaux éléments viennent relancer les débats et notamment la publication d’offres d’emplois à destination d’ingénieurs Search. Le géant à la pomme serait-il en train de redoubler ses efforts pour proposer son moteur de recherche propriétaire et par la même occasion damer définitivement le pion de Google sur ses appareils, ordinateurs comme mobiles ? Un évènement qui ferait trembler le web et nous forcer à revoir entièrement nos stratégies webmarketing.

Les éléments qui pointent vers le développement d’Apple Search

Depuis plusieurs années, Google paie Apple de fortes sommes (nous parlons ici de plusieurs milliards de dollars par an) pour être le moteur de recherche par défaut sur les appareils à la pomme. Pour autant, ce deal est mis à mal par la mise à jour IOs14, où Apple a introduit une nouvelle version de Spotlight Search (une fonction de recherche rapide directement intégrée à l’interface des appareils) qui passe outre Google pour proposer un accès direct aux pages web et ressources trouvées.

Ainsi faisant, Apple affirmerait-il un désir de s’émanciper du géant américain du Search ? Tout porte à y croire, surtout lorsque l’on prend en compte les autres événements récents. Apple a récemment mis à jour sa documentation relative à l’Applebot (son crawler web) pour présenter davantage les critères qu’il analyse, et ce crawler serait désormais plus actif sur le web, parcourant davantage d’URLs par jour. Dernière action en date : la publication de nombreuses offres d’emploi sur le site d’Apple qui rechercherait des ingénieurs spécialistes en Search.

Les facteurs analysés par l’Applebot, futurs critères de ranking ?

Qu’un moteur de recherche propre à Apple soit en développement ou qu’il s’agisse simplement d’optimisations pour ses fonctions de recherche natives à IOs (Spotlight Search par exemple), nous connaissons déjà les critères observés par l’Applebot. Ces derniers sont présents sur la documentation officielle du crawler et pourraient donc être les potentiels facteurs de référencement à optimiser pour un bon ranking Apple Search, si ce dernier venait à voir le jour. Les voici :

  • Engagement des internautes avec les résultats de recherche
  • Adéquation et pertinence du résultat avec la requête effectuée
  • Puissance et qualité du netlinking (liens provenant d’autres pages web)
  • Localisation (approximative) de l’internaute
  • Webdesign et caractéristiques techniques de la page web

En bref, des facteurs que l’on retrouve déjà chez Google, à l’exception des critères d’engagement qui ne sont actuellement pas pris en compte. On peut donc imaginer que des valeurs telles que le CTR (ratio du nombre d’impression de la page dans les SERPs sur le nombre de visite) ou le taux de rebond / pogosticking (comportement des internautes à visiter puis quitter rapidement la page web  concernée) seront étudiées et pris en compte par l’Applebot.

L’impact d’un moteur de recherche Apple pour le SEO comme le SEA

Une chose est certaine : l’arrivée d’un moteur de recherche Apple viendrait bouleverser l’écosystème SEO. Il est évident qu’Apple Search, s’il est déployé un jour, sera le moteur de recherche par défaut des appareils Apple, soit une part d’utilisateurs très forte toute typologie d’appareil confondue : MacBook, Iphone, Ipad, Apple Watch… Avec un tel mouvement, l’Apple Search pourrait immédiatement devenir le second moteur de recherche le plus utilisé au monde ! Optimiser ses contenus en vue d’un bon positionnement sur le moteur de recherche Apple deviendrait alors essentiel pour tout site web désirant sécuriser sa visibilité sur le moteur de recherche Apple.

Mais un tel bouleversement impacterait aussi le SEA : si Google perd une forte masse de trafic et donc d’internautes, ces derniers ne seront plus exposés aux liens sponsorisés et annonces qu’il affiche dans les pages de résultats. De son côté, l’Apple Search pourrait lui aussi proposer une plateforme de liens sponsorisés, peut-être l’avènement des « Apple Ads » ? Nous ne pouvons que supposer, mais il est certain qu’une telle affaire aura de lourdes répercussions dans l’écosystème web.

L’avis d’AEP Digital :

S’il ne faut pas sauter aux conclusions tant qu’aucune annonce officielle n’est effectuée par Apple concernant son moteur de recherche Apple Search, il faut tout de même suivre cette affaire de près. En effet, ce moteur risquant de prendre rapidement une forte place dans l’écosystème web, il faudra se préparer au mieux à son arrivée pour soigner au mieux son ranking. Il en va de même pour les possibilités de publicité sur le moteur de recherche Apple, pouvant représenter un bon vecteur de trafic si AppleSearch se démocratise fortement.

Améliorez vos connaissances en Webmarketing Digital

Stratégies et techniques d’acquisition en SEA, SEO et sur les réseaux sociaux. Réussissez vos synergies cross canal. AEP Digital vous propose des conseils pour réussir votre stratégie webmarketing

Dans la même rubrique SEO