Quelles sont les stratégies gagnantes pour réussir sur Google Shopping ?

Google Shopping est un levier d’acquisition et de performance très important. Si vous vendez des produits, c’est un levier incontournable pour augmenter vos ventes. Le flux shopping, qui part de votre système e-commerce vers le merchant center doit être optimisé selon les spécifications demandées par Google. L’objectif du guide de AEP Digital est de vous guider vers de meilleures performances pour améliorer vos performances sur Google Shopping.

/ Qu’est ce que Google Shopping ?

Google Shopping est une des fonctionnalités de Google ADS qui vous permet de mettre en avant vos produits sur le réseau de recherche Google.

Alors que les stratégies de publicité payante sont plutôt orientées contenu textuel, Google Shopping Ads est plus orienté visuel en mettant en avant des vos produits plutôt que le texte. Ainsi, lorsqu’un internaute tapera une requête orienté e-commerce (exemple : achat de basket blanche), des résultats de vos produits avec une image + une description seront affichés, en priorité devant les résultats  SEO.

/ Comment fonctionne Google Shopping ?

A la genèse de Google Shopping, cet outil était gratuit et les e-commerçants pouvaient donc faire gratuitement la promotion de leurs produits. Aujourd’hui, la donne à changer et Google Shopping prend en compte plusieurs paramétrages pour la diffusion et la visibilité des annonces Shopping. Globalement 2 paramètres dominent :

  • Le CPC (cout par clic) qui fonctionne sur le même modèle que le Search. Le e-commerçant définit une enchère pour un groupe de produit ou un produit en particulier. Plus cette enchère sera haute plus le groupe de produit ou produit sera diffusé et dans de bonnes positions sur Google shopping.
  • La pertinence d’un produit par rapport à la requête de l’internaute. Grace au nommage des produits et aux différentes catégories de produits que vous renseignez, Google sera à même de comprendre la nature de votre catalogue et de la faire apparaitre sur les requêtes clés.

Le lien entre les produits qui sont susceptibles d’être affichés et leur gestion, passe par un outil nommé Merchant Center.

Google Ads est parfaitement adapté au B2C et un peu moins au B2B  mais avec un peu d’expérience et quelques ajustements, il est possible de faire apparaitre votre catalogue sur Google shopping.

/ Quels sont les avantages du shopping par rapport au search ?

Les 2 outils de Google se complètent à merveille et propose de mettre en avant tous les avantages de votre entreprise. Le réseau de recherche permet de viser précisemment des mots clés que vous avez défini. Grâce à ses annonces textuelles grands format ou responsive, vous pouvez lister tous les avantages que vous présentés par rapport à la concurrence.

Les résultats Google Shopping sont axés sur le visuel du produit et présente donc directement votre catalogue en lui-même sans surplus de texte. ( hors quelques accroches promotionnelles comme le prix ). Par contre, vous ne pouvez pas définir précisemment sur quelle requête votre produit apparaitra. C’est l’algorithme de google shopping qui le décidera. Il faut donc bien le connaitre pour s’afficher au bon moment et sur les bonnes requêtes.

Les 2 outils de liens sponsorisés Google sont parfaitement complémentaires et proposent différentes expériences à l’internaute.

Si vous possédez un site e-commerce, vendre sur Google Shopping est un excellent moyen d’améliorer vos performances commerciales.

Comment optimiser le flux shopping ?

Améliorer votre flux Google Shopping permettra d’améliorer le référencement de vos produits. Pour cela, vous devrez configurer votre flux spécifiquement pour google afin que les annonces Google Shopping apparaissent dans les bonnes requêtes de recherche et que votre CTR soit optimisé.

  1. Vous devrez donc renommer le titre de vos produits avec des mots clés optimisés et créer d’excellents titres de produits. Les mots clés les plus importants devront être inclus dans cette partie. Ajoutez donc des informations spécifiques telles que la couleur, la marque, la cible, etc.
  2. Optimisez la description de vos produits puisque que Google Shopping utilise ce contenu pour identifier votre produit et définir les requêtes ou il est susceptible de s’afficher.
  3. Choisissez une belle image car elles sont essentielles au succès de votre annonce Google Shopping. L’aspect visuel est l’un des facteurs décisifs dans la décision d’achat.

Comprendre Shopping Action : le marketplace de Google

Pendant que Google Shopping amène du trafic vers votre site e-commerce , Shopping action permet maintenant aux prospects d’acheter vos produits directement sur Google sans passer par votre site.

Google Shopping Action promet d’améliorer le taux de transformation en facilitant l’acte d’achat. Le consommateur achète un produit en un seul clic, ce qui réduit les risques d’abandon du panier. Google dispose maintenant de sa propre market place qui se veut à la fois intuitive et facile d’utilisation.

Google Shopping Action vous permet donc de :

  1. Acquérir de nouveaux consommateurs grâce à un support d’acquisition supplémentaire
  2. Ne pas gérer le processus de paiement qui est à la charge de Google
  3. Améliorer la notoriété de votre marque en permettant aux nouveaux consommateurs d’acheter sur la plateforme Google que Google va promouvoir.

Google se positionne un peu comme la market place d’Amazon ce qui peut à terme poser problème car l’internaute ne visitera plus votre site.
Attention avant de se lancer via Google shopping Action surtout si vous êtes un distributeur. Pour une marque, l’intérêt semble plus évident.

/ Quelles sont les stratégies gagnantes du shopping ?

Avoir une réelle  expertise en google shopping requiert de maitriser plusieurs facteurs :

Structurer son compte :

Comme nous l’avons dit plus haut, un compte avec un maximum de rentabilité passera tout d’abord par une bonne structure du flux. Il est conseillé de subdiviser au maximum ses campagnes afin d’avoir des produits similaires dans les groupes d’annonces. Pour cela, il est nécessaire de se demander plusieurs choses : quels sont les critères décisifs de ventes de mes produits ? Est-ce que le choix se fait au niveau de la marque ? de la famille de produit ? de la couleur du produit ? de sa matière…En bref, réfléchir aux facteurs influant la décision d’achat. Une fois que vous avez dégagé les grandes tendances de ventes, vous pouvez commencer à renseigner les différents attributs de Google Shopping : marque, ID, catégorie, type de produit, libellé… Il faut au maximum enrichir votre flux de donnée sur vos produits.

Gérer les exclusions de mots clés :

Sur Google Shopping, vous ne décidez pas à 100% des termes sur lesquels vous apparaissez. Mais vous pouvez en revanche choisir sur lesquels vous ne souhaitez pas apparaitre. A l’instar du Search, Google Shopping propose un système d’exclusions de termes de recherches. Afin de lancer vos campagnes, excluez tous les termes sur lesquels vous ne souhaitez pas apparaitre : concurrents, « pas cher » si vous vous vendez du luxe, localisation que vous ne souhaitez pas…

Par la suite, vous affinerez cette base d’exclusion en fonction des résultats des termes de recherches. Encore une fois, plus vous subdivisez vos campagnes, plus les mots clés à exclure vous sembleront lisibles et évidents. A l’inverse, une campagne avec de nombreux produits différents sera difficile à gérer d’un pont de vue exclusion.

Optimiser le nom de vos produits :

La gestion du nom de vos produits dans Google Shopping a une double importance : il sert tout d’abord d’information aux internautes. Mais surtout, il sert de carte d’identité aux yeux de Google. Les robots de Google vont ainsi lire le nom du produit et le faire apparaitre sur des requêtes proches de ce nom. Ainsi, il est impossible d’apparaitre sur « talons hauts » si votre produit se nomme « chaussure blanche ». Le nommage est donc très important et vous permet d’apparaitre sur les requêtes de votre choix.

/ Comment booster votre ROAS sur le shopping ?

Afin d’améliorer vos performances sur Google Shopping, il existe des facteurs déterminants incitant à l’achat. Ce sont l’optimisation de votre flux shopping et la mise en place d’annonces de qualité. En effet, 35,5 millions de français font des achats sur internet. C’est donc une base de prospects immense que vous devez exploiter. Pour mettre en place les facteurs déterminants, les informations ci-dessus sur le flux shopping devraient vous aider.

Pour l’amélioration google shopping de vos annonces, vous devez adapter vos enchères en fonction de celles du marché. En fonction du nombre de produits que vous vendez et du nombre de campagnes que vous allez créer, vous pourrez ajuster vos enchères de manière manuelle selon vos performances, soit de manière automatique.

Pour être accompagné de manière professionnelle sur cette partie, notre agence spécialisée  en Google Shopping Ads vous conseillera dans la gestion optimale de vos produits et de vos campagnes e-commerce.

Pour vendre sur Google Shopping, , vous devez enregistrez votre site sur Google Merchant center. Cette étape semble évidente, mais elle est pourtant essentielle. Par la suite, vous devez respecter les 3 consignes suivantes, pour une bonne diffusion de vos produits.

Visuel produits détourés et sur fond blanc

Produits avec code EAN

La classification de produit doit être renseigné

En outre, votre site doit bien évidement respecté les conditions générales de ventes de Google Shopping. Par exemple, les prix doivent être en TTC sur votre site ce qui peut parfois poser porblème lors de campagne B2B sur google shopping.

Google Merchants Center est un peu l’arrière-boutique de votre futur compte Google Shopping. C’est sur cette plateforme que vous allez paramétrer la diffusion de vos produits. Rendez vous sur la page merchants.google.com puis connectez vous à votre compte. Renseignez les différentes informations concernant votre business (nom, pays de l’établissement, fuseau horaire). Prenez le temps de lire les consignes, afin d’éviter les mauvaises surprises et de voir vos produits refusés pour non-conformité. C’est sur le merchant center que vous allez charger les produits.

Assurez-vous que vous avez relié votre compte merchants center et Google Ads. Pour cela, rendez vous sur votre Compte Merchants et cliquez sur Paramètres > Google Ad. Puis cliquer sur « Lier un autre compte » et renseignez le numéro de compte Google Ads.

Vous arrivez à l’étape finale ou vous allez pouvoir commencer à relayer des produits sur Google Shopping Ads.

Selon la plateforme ecommerce  (Magento, Prestashop , Shopify…) la manière d’importer vos produits vers Merchant Center peut différer. Globalement, l’’import se fait grâce à un flux. Un flux est un fichier qui résume et synthétise toutes les informations de vos produits. Le plus souvent, il prend la forme d’un fichier XML / TXT. Google Sheet est également accepté. Certaines de ces infos sont indispensables à l’acceptation des produits (nom du produit, code GTIN, titre…) tandis que d’autres sont facultatives, et dépendront surtout du marché sur lequel vous évoluez (libellé personnalisé ou couleur par exemple).

Les grandes plateformes type Shopify ou Magento disposent d’API ou Module pour créer les flux google shopping qui peut suffir si vous n’avons un site ne disposant pas de développements trop spécifiques.

Pour que vos produits Google Shopping soient acceptés et diffusés, il y’a donc plusieurs informations obligatoires à renseigner :

L’identifiant, une suite de numéros propre à chacun de vos produits

Le titre, qui correspond à un court texte qui s’affiche dans les résultats Google. Il doit être clair et explicite.

La description, qui est important à la fois pour le référencement (Google va lire la description) mais aussi pour l’internaute. 5000 caractères maximum.

Le lien, c’est-à-dire la page sur laquelle l’internaute sera redirigée quand il cliquera dessus.

Le lien image, qui correspond à l’URL de l’image

L’état du produit : neuf, d’occasion ou reconditionné

Sa disponibilité : en stock, en rupture ou disponible en précommande

Le prix

La marque

Le GTIN (sorte de code barre à 13 chiffres)

La référence du fabricant

La catégorie de produit (proposé par Google)

La livraison – Montant et frais

Également appelé campagnes Shopping Intelligentes, le Smart Shopping permet de simplifier la gestion des campagnes tout en maximisant la valeur de conversions et l’élargissement d’audiences.

Il combine un double affichage à la fois sur le réseau de recherche mais aussi sur le réseau Display. Le CPC et l’emplacement des annonces sont automatisées, afin d’optimiser au maximum le nombre de conversions et la valeur de celles-ci.

Le Shopping RLSA (comprenez Remarketing Lists for Search Ads) permet de diffuser vos annonces Shopping auprès d’internautes ayant déjà consulter votre site web. A partir de Google Analytics, vous pouvez créer des segments de trafic, appelés audiences. Ces audiences sont généralement créées en fonction de la typologie de l’internaute sur votre site. A titre d’exemple, nous pouvons créer une audience sur les internautes ayant vue une page panier, ayant réalisé une durée de session importante, ayant vue une page clé. En bref, tout ce qui démontre un intérêt potentiel pour votre offre. Ces audiences seront par la suite utilisées sur vos campagnes Shopping. Idéale pour le Remarketing d’un produit en particulier ou d’un ensemble de produit.