Google va répercuter sa taxe GAFA sur ses annonceurs

Google a récemment annoncé à tous les propriétaires de compte Google Ads par mail une hausse de 2% de ses tarifs à partir du 1er Mai. Cette hausse est due à la taxe sur les services numériques mise en place et confirmée fin 2020 par le gouvernement français.
Dans ce nouvel article sur les nouveautés du référencement payant, AEP Digital vous explique tout ce qu’il faut savoir sur cette taxe et la réaction des géants du numérique.

Une hausse des tarifs prévisible

Si la hausse a été annoncée récemment, les annonceurs savaient à quoi s’attendre, Google ayant déjà pris des mesures similaires au Royaume Uni et en Autriche en septembre dernier.
La France et l’Espagne sont désormais fixées : il y aura des frais additionnels de 2% sur les tarifs Google Ads à compter du 1er Mai. Cette hausse est due directement à la taxe GAFA, et Google ne s’en cache pas. Le géant du web a en effet communiqué dans ce sens, en confiant que cette hausse des tarifs servirait à couvrir en partie le frais engendrés par la nouvelle réglementation.

L’historique de cette taxe GAFA

La taxe GAFA a été mise en place dès 2019, afin d’aller titiller les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple, mais plus généralement les autres géants comme Microsoft ou Uber) qui s’affranchissait jusqu’à lors des règles fiscales. En effet, ces géants du numérique jouent depuis de nombreuses années une sorte de « cache-cache » avec différents pays européens, en déclarant la majeure partie de leurs revenus dans des pays comme les Pays Bas, l’Irlande ou le Luxembourg, afin de profiter de leurs réglementations fiscales plus clémentes.
La commission européenne avait ainsi estimé en 2018 que les géants du web payeraient environ deux fois moins de taxe que les entreprises classiques (toute proportion gardée). L’Etat Français ne compte pas s’asseoir sur l’argent des géants du digital, et mène donc depuis plusieurs années une politique de redressement et de législation dans ce sens.
Freinée par l’administration Trump qui menaçait de représailles sur les produits français importés aux Etats Unis, cette taxe a été confirmée fin 2020 après des négociations plus souples entre le gouvernement français et l’administration Biden.

La réaction des GAFA

La taxe GAFA stipule que toutes les entreprises du numériques ayant un chiffre d’affaires de plus de 750 millions d’euros (dont au moins 25 millions en France) devront payer une taxe de 3% sur le chiffre d’affaires réalisé en France. Cela concerne donc une vingtaine d’entreprise en France, dont les GAFA. On estime que sur 2019, la France aurait donc récupéré entre 350 et 400 millions d’euros grâce à cette taxe
Google n’est pas le premier à faire payer cette taxe à ses annonceurs. Amazon l’a fait dès 2019, en appliquant une hausse de 3% supplémentaire sur les frais de vente, quand Apple a expliqué prendre en compte cette taxe en piochant dans les revenus versés aux développeurs de l’App Store. Facebook de son côté ne s’est toujours pas prononcé.

L’avis d’AEP Digital :

C’est dommage ! Ce sont une nouvelle fois les annonceurs qui vont payer l’addition, dans une période déjà complexe pour bon nombre d’entre eux.
Les géants n’ont pas l’intention de payer réellement leurs taxes, et s’en sortent par une pirouette. Cela peut également être perçu comme une sorte de mise en garde aux gouvernements européens, explicitant clairement que leurs taxes seront payées par les entreprises et les consommateurs locaux.
Le problème étant que ce type de taxe devrait, au final, se répercuter sur les prix finaux des produits vendus, les annonceurs ne pouvant pas toujours absorber ce coût en s’asseyant sur une partie de leur marge.
De plus, cela vient s‘ajouter aux nombreuses évolutions parfois contestables en termes de transparence par Google pour augmenter ses revenus, à l’image de certaines nouveautés soumises aux Google Partners.

Améliorez vos connaissances en Webmarketing Digital

Stratégies et techniques d’acquisition en SEA, SEO et sur les réseaux sociaux. Réussissez vos synergies cross canal. AEP Digital vous propose des conseils pour réussir votre stratégie webmarketing

Dans la même rubrique SEO