Les signaux vitaux web, éléments d’UX bientôt utilisés comme facteurs de ranking par Google

On désigne par « User Experience » (UX) tous les éléments qui contribuent à l’expérience de navigation d’un internaute sur notre site web. Si l’UX a toujours été un point important de tout site web (offrir une expérience agréable favorise l’appréciation et l’interaction du visiteur avec la page), Google vient d’annoncer son désir d’en faire un facteur à part entière du référencement naturel. Courant 2021, certains éléments d’UX regroupés sous l’appellation Core Web Vitals seront pris en compte pour positionner votre page sur les résultats de recherche. On debriefe avec vous cette news à anticiper absolument !

L’UX, déjà un facteur de ranking à l’heure actuelle

Concrètement, certains facteurs d’expérience utilisateur sont déjà pris en compte dans l’algorithme Google : responsivité du site, sécurité HTTPS, absence de pop-up et interstices intrusifs, etc. Les Core Web Vitals vont plus loin, prenant principalement en compte des critères de vitesse et de stabilité. Il faudra donc délivrer un contenu de qualité, responsif, sécurisé, mais aussi rapide et agréable à la navigation. Ces changements sont prévus pour 2021, et la firme américaine préviendra les webmasters au moins 6 mois à l’avance, mais il est bon de s’y atteler dès maintenant pour préparer au mieux cette mise à jour de l’algorithme Google.

LCP, FID, CLS – les nouvelles metrics UX à soigner pour optimiser son positionnement

Petit débrief des trois critères clés de ces Core Web Vitals :

  • Le Largest Contentful Paint (LCP), soit le temps nécessaire à la page pour afficher son contenu principal. La recommandation officielle préconise un temps de chargement LCP inférieur à 2,5 secondes.
  • Le First Input Delay (FID), qui correspond au temps nécessaire pour que la page soit interactive pour l’utilisateur, idéalement inférieur à 100 ms.
  • Le Cumulative Layout Shift (CLS) qui désigne la stabilité visuelle de la page. Elle mesure le degré de changements visuels inattendu qui peuvent se manifester sous les yeux de l’internaute (par exemple, un bouton qui apparaît rapidement mais se déplace lors du chargement d’autres éléments sur la page). Il doit être inférieur à 0.1s.

Mesurer ces metrics à l’aide des outils appropriés

Si certains outils permettent déjà de mesurer certaines de ces données, Google a récemment mis à jour ses principaux outils afin d’intégrer ces metrics dans les rapports générés. Ainsi, les Core Web Vitals sont désormais visibles sur la Search Console, les Page Speed Insights, Lighthouse ou encore les outils de développement Chrome. Ces outils vont sûrement se développer dans les mois à venir pour devenir plus exhaustifs au sujet des Core Web Vitals, de quoi se préparer au mieux à la mise à jour de 2021.

L’avis d’AEP Digital :

Avec cette future mise à jour, Google place davantage l’UX au cœur des préoccupations SEO. Désormais, optimiser ses temps de chargement et d’interactivité est une priorité, surtout pour les sites les plus lents qui seront certainement pénalisés. Certes, cette mise à jour n’entrera en jeu qu’en 2021, mais il faut redoubler d’effort dès maintenant pour bénéficier au mieux des changements à venir. Il faut prendre du recul sur l’impact futur de ces nouveaux critères. De nombreuses annonces faites par Google ont souvent eu au final peu d’impact sur le classement des sites.

Améliorez vos connaissances en Webmarketing Digital

Stratégies et techniques d’acquisition en SEA, SEO et sur les réseaux sociaux. Réussissez vos synergies cross canal. AEP Digital vous propose des conseils pour réussir votre stratégie webmarketing

Dans la même rubrique SEO