Aep Digital

Google au service des magazines en ligne : l’optimisation des contenus pour abonnés

Posté par JPle 6 septembre 2017

Les magazines et journaux en ligne sont depuis des années soumis à un environnement paradoxal sur internet. En effet, pour maintenir un contenu plus qualitatif que celui des publications gratuites, le recours à l’abonnement des lecteurs reste la meilleure solution. Cependant, en bloquant l’accès aux contenus aux non abonnés sur leurs sites, les magazines payants souffrent d’un manque de visibilité assez sévère qui les dessert en termes de notoriété. Si le principe même de fonctionnement de l’algorithme Google est à l’origine de ce problème, le géant du web à réaffirmer dernièrement sa motivation à promouvoir la visibilité des contenus nécessitant un abonnement, notamment suite à la pression des instances européennes.

Le conflit entre webmarketing et accès à l’information

Depuis de nombreuses années maintenant, Google analyse vos pages en étant capable de comprendre quel contenu est accessible à l’internaute, et quelle partie du contenu reste directement ou indirectement accessible.

Sachant cela, l’algorithme d’indexation et de classification des résultats va ensuite prioriser le contenu directement visible dans les pages de résultats, afin que l’internaute soit dirigé en priorité vers des contenus lisibles immédiatement (voir l’exemple de la désindexation du contenu des onglets cachés en 2014). Cette méthode, vertueuse sur certains aspects, a posé de nombreux problèmes de visibilité aux éditeurs de journaux et magazine payant, dont le contenu est débloqué chez l’internaute suite à son abonnement.

Les géants de la presse en souffrent peu, puisque leur notoriété est installée et se perpétue par d’autres biais (télévision, radio etc…). Mais cette situation pénalisait particulièrement les nouveaux éditeurs, ainsi que les sociétés spécialisées plus modestes. Google, dont la philosophie première est de présenter les contenus les plus intéressants à l’internaute, a donc essayé depuis quelques années de trouver des solutions à ce problème :

En 2009, la firme américaine avait tenté de mettre en place le principe du First Click Free : le premier article était présenté au sein de résultats de recherche traditionnels, gratuitement, l’internaute pouvant ensuite choisir d’en lire plus par le biais de microtransactions. Ce système a montré des résultats inégaux, qui ne furent pas implantée uniformément sur l’ensemble du globe.

Fut ensuite mise en développement le service « Google Consumer Surveys », qui permettait l’accès au contenu suite au visionnage obligatoire d’une vidéo publicitaire. Ce système existe toujours mais n’est pas apprécié des annonceurs, et donne des résultats assez aléatoires également.

Malgré d’autres tentatives d’amélioration, la situation avait peu évolué depuis.

Google au service de l’abonnement payant

Les incitations faites aux webmestres pour utiliser le format AMP sont de plus en plus nombreuses, notamment depuis que Google a annoncé le passage au Google Mobile First, dont nous vous parlions il y a déjà quelques mois. Cette évolution avantage particulièrement les sites au contenu payant, puisque des encarts spéciaux, spécifiques au format AMP, sont prévus pour mettre en avant et améliorer la visibilité des contenus non gratuits, un peu à la façon des données structurées.

Parallèlement, la nouvelle mouture de Google News est elle-même beaucoup équilibrée dans la répartition des résultats entre les contenus gratuit et payant.

Ces évolutions laissaient penser que Google allait se pencher sur le problème des abonnements sous peu, et nous avons eu mi-août la confirmation de cette tendance. Les systèmes mis en place en 2009 vont être mis à jour et amélioré. Un système de simplification des paiements d’abonnement en ligne est à l’étude, ainsi qu’une amélioration de l’algorithme pour présenter spécifiquement aux internautes qualifiés des articles payants correspondant à leurs attentes. Les internautes ciblées seront donc également les plus susceptibles de souscrire à un abonnement. Voilà donc une très bonne nouvelle pour les éditeurs en ligne, qu’ils soient purs player ou également éditeur au format papier.

Le marché de l’information en ligne étant particulièrement concurrentiel, n’hésitez pas à faire appel à l’un de nos consultants pour échanger sur les bonnes pratiques webmarketing de l’abonnement en ligne.

Home » Le Lab » SEO : Référencement Naturel » Google au service des magazines en ligne : l’optimisation des contenus pour abonnés
CONTACTEZ NOS EXPERTS