Les précisions données par Garry Illes sur Penguin 4.0

Nous avions déjà abordé dans un article précédent la sortie tant attendu du fameux algorithme antispam de Google : Penguin 4.0.

Marketing Land, suite à une interview avec Gary Illyes, a su nous apporter plus d’informations concernant le nouveau Google Penguin qui est  diffusé depuis fin septembre et qui fait parler de lui.

Lors de l’entretien, différentes précisions ont ainsi été données par Garry Illyes, notamment au sujet du netlinking. Nous revenons ainsi sur les informations à prendre en considération concernant Google Penguin.

Google Penguin se focalise principalement sur la source du lien

Gary Illyes a souhaité clarifier un point à prendre en compte concernant l’approche de Penguin lors de l’analyse des liens. En effet, ce n’est pas uniquement le lien qui est étudié mais également le site source du lien. Penguin s’intéresse à la qualité du site d’où provient le lien. Ainsi, Penguin essentiellement regarde quel est le type de page d’où provient le lien et quel est le but du lien pour prendre la décision de pénaliser le  linking non qualitatif.

Google étiquette les liens pour les décompter et dévaluer via Penguin

Autre point abordé lors de l’interview est la labélisation des liens. Cette labélisation permettant d’apporter une classification des liens et les dévaluer plus facilement à travers l’algorithme.

L’ensemble des liens présents ainsi sur la toile ont un attribut ou des attibuts (label). Selon Gary Illes un lien peut avoir différents attributs pour faciliter l’évaluation de la qualité du lien. Il a cité trois types de classification utilisés (à noter que cela ne signifie pas que Google n’en utilise pas d’autres en complément).

Nous retrouvons ainsi :

  • Le « Penguin real time » qui correspond aux liens affecter par l’algorithme
  • Le « footer link » qui correspond aux liens au pied de page à d’évaluer
  • Le « disavow » qui correspond aux liens désavoués à enlever

 

Pour mieux comprendre – un lien identifié comme en Footer aura  moins de poids pour les moteurs qu’un lien présent au cœur d’un article.

Nous pouvons conclure alors que certains liens qui nous semblent être des liens pertinents et qualitatifs, s’ils sont sur un site moyen, seront alors classés et valorisés comme des liens de qualité moyenne.

Si vous souhaitez retrouver l’intégralité de l’interview de Gary Illes, vous trouverez le podcast en ligne sur Marketing Land.

Améliorez vos connaissances en Webmarketing Digital

Stratégies et techniques d’acquisition en SEA, SEO et sur les réseaux sociaux. Réussissez vos synergies cross canal. AEP Digital vous propose des conseils pour réussir votre stratégie webmarketing

Dans la même rubrique SEO