Comprendre les canonicals dans la search console

Depuis quelques mois, Google a modifié le fonctionnement de la search console pour ne prendre ne compte que les pages canoniques dans son affichage des performances. Attention car l’url canonique choisie par Google dans la search console, est l’url qui sera effectivement choisie par le moteur comme l’url maîtresse.

Comme nous l’avons déjà dit ici, la déclaration des canonicals est une déclaration d’intention auprès du moteur de recherche, et non un impératif. En ce sens, il est important de comprendre que seule l’url réellement considérée comme la page « maîtresse » par Google sera prise en compte.

Des analyses de performances plus simples

Depuis cette modification, il est désormais plus simple pour les webmasters de vérifier l’ensemble des performances (des pages qui comptent car indexées et donc visibles dans les serps) de leur site. Cela évite notamment d’avoir à traiter des moyennes faussées par des pages du sites utilisant différentes technologies, comme par exemple des urls AMP qui existent en doublon par rapport aux pages classiques.

Certains webmasters pouvaient tenter d’utiliser l’analyse de la performance vitesse disponible sur Analytics. Cependant, comme beaucoup l’auront noté, cette analyse n’est ni facile d’utilisation, ni particulièrement fiable. Se tourner vers l’analyse de la Search console va donc régler ce problème.

Il faut noter aussi que grâce à la nouvelle méthode de suivi qui permet d’agréger dans la search console un domaine et ses différentes variantes (avec ou sans www par exemple). Grâce a cette évolution dans l’analyse qui ne prendra en compte que les pages canoniques, les webmasters auront l’assurance d’avoir des moyennes de performances plus fiables, quelle que soit la quantité de sous domaines à analyser en parallèle du site principal.

Une stratégie d’urls canoniques de plus en plus importante

La mise-en-place des balises canonicals est l’un des éléments les plus importants d’une stratégie SEO intelligente. Sur de nombreux sites e-commerce notamment, nous observons que les CMS et les développeurs tendent à favoriser les pages « Catégorie » affichant une très longue liste de produits (avec un infinite load par exemple). Cette absence de pagination peut réduire l’ampleur du crawl Google sur votre site et nuire au référencement de votre urls de catégorie, mais également réduire les chances d’indexation des certaines fiches produits qui seront difficilement accessibles pour le crawler.

L’avis d’AEP Digital :

Des techniques consistant à afficher des pages séparées facilitant au Google bot l’accès aux fiches produit sont très intéressantes. Cependant elles doivent être mises en place avec une utilisation intelligente des canonicals, pour éviter d’être considérée comme une duplication du catalogue. Grâce à cette évolution de la search console, la performance réelle de telles pages en terme de visibilité sera bien plus facile à analyser.

Améliorez vos connaissances en Webmarketing Digital

Stratégies et techniques d’acquisition en SEA, SEO et sur les réseaux sociaux. Réussissez vos synergies cross canal. AEP Digital vous propose des conseils pour réussir votre stratégie webmarketing

Dans la même rubrique SEO