Comparaison de Google Shopping et Facebook Dynamic Ads

Posté par Laurent le 16 octobre 2017 CONTACTEZ NOS EXPERTS
1 (20.95%) 63 votes

Google et Facebook sont deux mastodontes de la publicité en ligne. Ces deux géants américains représentaient en 2016 plus de 68% du « search » sur le marché numérique français. On peut qualifier leur présence de « duopole » tellement la concurrence a du mal à exister face à leur suprématie.

Il faut savoir que Google Shopping et Facebook Dynamic Ads ne fonctionnent pas de la même façon. Google Shopping se positionne clairement comme un comparateur de produit tandis que Facebook Dynamic Ads s’oriente davantage sur le côté marketing du produit.

Google Shopping représente sur les comptes retail près de 50% des investissements publicitaires de sa plateforme adwords.

Quelles sont les principales différences entre Google Shopping et Facebook Ads ?

 Google Shopping est principalement destiné aux sites e-commerce qui souhaitent accroître leurs ventes directes. Google se base sur les mots clés de recherche de l’internaute pour proposer l’article le plus adapté à la demande.

Concernant Facebook Dynamic Ads, le flux produit est souvent utilisé en remarketing en se basant donc sur le comportement de l’utilisateur afin relancer les audiences clés de l’annonceur. Le flux produit peut permettre aussi de diffuser ses produits à des niches précises en incitant à l’achat vers le site.

Comme vous pouvez le constater, ces deux techniques n’ont pas les mêmes objectifs et ne ciblent pas les internautes dans le même contexte. Google cherche à avoir des résultats de vente facilement quantifiables car les internautes sont en recherche active tandis que Facebook se focalise davantage sur l’interaction sociale pour faire découvrir le produit ou surtout lui rappeler ses centres d’intérêts. A noter que Facebook est très efficace sur le support mobile qui représente l’essentiel de son trafic.

 Quels sont les divergences au niveau de l’utilisation des datas ?

Comme nous le savons, Google aime être strict dans sa gestion de data. Facebook de son côté essaie de simplifier au maximum les choses pour ne pas décourager l’annonceur et accélérer le processus de mise en ligne.

Par exemple, alors que Google Shooping accepte uniquement les formats Txt & XML, Facebook prend en compte les format CSV, TSV, Txt & XML (RSS & ATOM). De plus, lors de l’intégration de votre produit sur Facebook vous n’aurez pas besoin d’intégrer la liste suivante d’informations nécessaire à Google Shopping :

  • Prix
  • Catégorie
  • Adulte
  • Identifiant de votre produit
  • Taxes
  • Couleur
  • Age
  • Matière

Autre différence, le titre et la description produit sont très certainement les données les plus importantes sur Google Shopping. Il faut respecter un certain nombre de règles pour optimiser au maximum ses produits Google Shopping. La classification des produits sera également un enjeu clés d’où les outils utilisés au sein de l’agence pour optimiser le flux shopping de nos clients.  Concernant Facebook Dynamic Ads, le titre est important pour présenter le produit mais le visuel est souvent le critère clé et bien sûr vos paramètres d’audience .

Voici donc quelques critères pour mieux comprendre le fonctionnement des flux produits utilisés soit sur Google ou Facebook. Ils sont souvent complémentaires même si Google reste encore leader sur l’efficacité commerciale à condition de savoir correctement optimiser ses campagnes google shopping.

Home » Le Lab » SMO : Référencement Social » Comparaison de Google Shopping et Facebook Dynamic Ads
CONTACTEZ NOS EXPERTS