Aep Digital

Les critères de référencement pertinents en 2017

Posté par JPle 13 novembre 2017

Les experts en référencements sont tous d’accord sur un point particulier du SEO : il faut souvent se méfier de ce que l’on peut lire, il s’agit d’une discipline complexe et technique dont l’expertise réelle se fonde sur l’expérimentation, afin de comprendre ce que Google apprécie et ce qu’il ne veut pas mettre en avant. A cet effet, plusieurs experts ont dévoilé des informations intéressantes, lors de la SMX 2017, sur l’évolution du SEO et sur les facteurs qui apparaissaient comme important ou non pour l’année passée, et donc celles à venir.

Des critères SEO « classiques » dont l’importance est confirmée

Bien que les moteurs de recherche soient en perpétuelle évolution pour afficher à l’internaute les meilleurs résultats de recherche possibles, certains critères du SEO semblent toujours contribuer à un bon classement dans les SERPs. Au menu de ces éléments traditionnels, on note qu’il est toujours important de travailler son SEO OnSite, et notamment la vitesse d’affichage des pages, ainsi que le SEO OffSite, puisque les backlinks sont toujours importants pour déterminer votre puissance SEO.

L’étude menée par Semrush a notamment permis de conforter l’importance de ces derniers, ainsi que la persistance de l’importance des liens « follow », l’attribut des liens restant un élément primordial dans leur capacité à appuyer la notoriété de leur cible.

Confirmant les consignes officielles dictées par Google, l’étude permet également de mettre en lumière l’importance du HTTPS, considérée par le moteur de recherche comme un critère de référencement depuis 2014.

On notera également que le volume du contenu reste un élément majeur, sans toutefois apparaitre comme une solution miracle : les contenus les plus longs ne sont pas forcements les mieux positionnés, et la qualité de l’expérience utilisateur reste primordiale dans la valorisation de la page.

Sur la question des titres, les différents intervenants du salon ne parviennent pas à la même conclusion. Pour deux d’entre eux, avoir un mot clé particulier dans un titre n’est pas directement corrélé à une meilleure position sur ledit mot clé. Cependant, le troisième intervenant obtient des résultats différents, et valorise le fait d’avoir le mot clé exact dans le titre pour espérer un meilleur positionnement dans l’index.

Les évolutions du SEO : se préparer à 2018 en observant les nouvelles tendances

Malgré la persistance de critères classiques, on note des différences majeures dans les critères de SEO depuis quelques mois, qui ne seront pas sans impacter fortement l’année 2018. Presque tous les intervenants nous ont fait part de découvertes qui bouleversent certaines idées reçues sur le SEO. On peut citer comme exemple les signaux de trafic (bien que Google ne communique pas sur ces derniers). En effet, il semblerait que le trafic direct soit désormais un facteur de référencement, bien que le trafic de recherche semble n’avoir toujours aucun impact sur la SERP. Travailler sur la notoriété de son site en dehors du SEO risque donc de devenir plus important, et plus efficace. Voilà une motivation supplémentaire, s’il en était besoin, pour travailler à réduire votre taux de rebond ainsi que le temps de passage moyen sur site de vos utilisateurs.

A savoir également (et une bonne nouvelle pour les rédacteurs web !), l’importance des mots clés exact diminue encore cette année, illustrant le travail important de reconnaissance des synonymes mis en œuvre par les moteurs de recherche. Cette tendance s’accentue donc, et va permettre aux équipes rédactionnelles de se concentrer encore plus sur la valeur ajoutée du contenu pour l’internaute.

Parlons du point le plus important dévoilé au SMX, qui s’apparente à une révolution dans le SEO : les critères de classements SEO sont de moins en moins généralisables aux différentes industries. Certains référenceurs en parlaient depuis quelques temps, et voilà qui est quasiment confirmé : selon les secteurs, les éléments pris en compte par Google pour déterminer les contenus les plus intéressants pour l’internautes varient. Ainsi, les sites sur la finance et les établissements bancaires sont particulièrement impactés par la présence d’un certificat HTTPS, tandis que les blogs de voyages le sont moins. Ceux-ci sont plutôt tributaire de la présence d’images de qualité pour grimper dans la SERP.

Conclusion indirecte de cette nouvelle tendance : Google privilégie les sites qui utilisent au mieux les fonctionnalités de la SERPs lorsque la discipline s’y prête. Ainsi, si vous tenez un site de recettes de cuisine, l’utilisation des « rich snippets » est primordiale (comme on vous le disait), puisque cela permettra à Google d’afficher le début des étapes de la recette directement dans la SERP. Voilà qui ouvre la porte à des stratégies SEO encore plus personnalisées, d’autant que l’affichage d’un résultat agrémenté de rich snippet vous assure de couvrir 90% de l’affichage initial de la page de résultat de recherche.

De la théorie à la pratique : que faire pour préparer son site à l’année 2018 ?

Face à la multitude de critères et à la pondération de ceux-ci, il devient de plus en plus compliqué pour un néophyte du référencement de savoir par quoi commencer. Nous pouvons cependant vous indiquer quelques points qu’il est bon de travailler en amont, afin d’avoir un site prêt à décoller qui profitera au mieux d’une prestation SEO (n’oubliez pas que la firme de Mountain View met à jour ses outils pour vous aider dans ce chantier).

Les éléments sur lesquels il faut agir d’urgence sont :

  • La vitesse de votre site : le passage au Google mobile first devient imminent, il vous faut atteindre des temps de chargement correct en 3G pour ne pas souffrir d’un désavantage concurrentiel : vous pouvez noter que la moyenne des vitesses de chargement des sites bien positionnés est passé de 7.8 secondes en 2016 à 5,8 secondes en 2017.
  • Passez en HTTPS, surtout si vous travaillez dans les secteurs de la finance et bien si vous êtes un e-commerçant.
  • Travaillez vos métas donnés correctement : bien que vous ne soyez pas maitre de l’affichage des résultats dans les SERPS, Google est friand de site qui lui permettent d’afficher des pages de résultats enrichis.
  • Travaillez la qualité de votre code : tous ces éléments d’optimisation doivent vous préoccuper dans un second temps. Il vous faut d’abord vous assurez que vous disposez d’un site aux standards de 2017 avant de vouloir passer à de l’optimisation plus poussée.

 

Voilà une bonne base de travail pour plaire aux moteurs de recherche, vous pourrez ensuite envisager des actions de SEO plus spécifiques, pour dépasser vos concurrents. Que vous soyez novice ou assez mature face aux problématiques du référencement, vous pouvez faire appel à notre agence de webmarketing pour bénéficier des meilleurs conseils.

Sources des études :
https://goo.gl/4kEmqR

https://goo.gl/nuK5HZ

https://goo.gl/dbXtmG

Home » Le Lab » SEO : Référencement Naturel » Les critères de référencement pertinents en 2017
CONTACTEZ NOS EXPERTS