Étude des taux de clics sur les différèrent modèles de pages de résultat Google

L’entreprise Sistrix a publié récemment les résultats d’une étude portant sur les CTR mesurés sur mobile pour les différents résultats d’une SERP Google : tout un ensemble de statistiques qui nous permettent de mieux comprendre le comportement des internautes et l’importance d’un bon positionnement. De plus, l’étude se penche particulièrement sur l’impact des SERPs « enrichies » à l’aide d’annonces publicitaires, featured snippets, rich results, etc. De quoi mieux comprendre le fonctionnement de ces pages de résultats sans cesse enrichies par la firme américaine.

Sans surprise, presque un tiers des clics sont effectués sur le premier résultat pour les SERPs classiques

Vous n’apprendrez rien : plus le site est mieux positionné, plus il récoltera de clics. Selon l’étude, la première position récolte 28.5% des clics, la seconde 15.7% et la troisième, 11%. La chute est progressive jusqu’à la 10ème position avec 2.5% des clics, près de 10x moins que la première donc. En seconde page, ce pourcentage tombe à moins d’1%, peu importe la position. Améliorer son référencement et se positionner le plus haut possible est donc toujours une stratégie gagnante pour une plus forte visibilité et capter davantage de trafic.

Une mise en page des SERPs qui va influencer les CTR : cas d’une page 100% organique

Lorsque la page de résultat est composée de 10 liens organiques, dénuée de tout élément supplémentaire venant enrichir la page ou les résultats présentés (et donc potentiellement distraire l’internaute), les taux de clics s’améliorent et ce notamment pour le trio en tête : le CTR du premier résultat passe à 34.2% (+6 points !), le second atteint 17.1% et le troisième 11.4%. Selon Sistrix, ce type de SERPs est toujours le plus courant : une grande majorité des requêtes affichent encore des résultats entièrement organiques.

Le résultat enrichi de Sitelinks, grand gagnant dans la course au CTR

Lorsque le premier résultat présente des extensions Sitelinks (ces liens supplémentaires permettant d’accéder directement à certaines pages du site depuis la SERPs), son CTR progresse pour atteindre 46.9%. Oui, il va alors récolter près de la moitié des clics des internautes mais cet affichage de site links est souvent lié à des requêtes sur le nom de la société recherchée.

Le featured snippet, un faux ami pour les sites en top position ?

Les featured snippets sont des résultats enrichis occupant une forte place sur l’écran de l’internaute, plus particulièrement ce mobile. L’espace est accordé à un extrait de contenu (textuel, vidéo, imagé, etc.) qui va déjà fournir des informations à l’internaute sans que ce dernier n’ai à visiter le site. Fait étonnant, si le site en première position affiche un featured snippet, son taux de clic baisse à 23.3%. Ce sont les deuxièmes et troisièmes positions qui en profitent, voyant leur CTR augmenter à 20.5% et 13.3% respectivement. Un phénomène intéressant qui peut questionner l’utilité d’un featured snippet pour un site qui se place en pole position : l’extrait d’information affiché semble contenter ou rebuter une partie des internautes qui vont alors se tourner vers les résultats suivants.

Les Knowledge Panels, situation similaire : une partie des internautes se contente des informations déjà affichées

Lorsque la SERP affiche un Knowledge Panel (onglet descriptif venant répondre à la requête, comme on le voit souvent lorsque nous recherchons la définition d’un terme, une date, un personnage historique…), le constat est le même. L’internaute y trouve souvent réponse à sa question et ne va pas poursuivre la navigation : les CTR sont donc en déclin sur toutes les positions. Le premier résultat baisse à 16.8% (une chute de 12 points), le second à 13.2% et le troisième à 12.6%.

Présence d’annonces Google Ads et Google Shopping : un CTR qui plonge pour les résultats organiques

Lorsque le haut de la page est trusté par une ou plusieurs annonces Ads, le CTR des liens organiques va logiquement chuter : 18.9% pour la première position, 8.8% pour la seconde et 6.3% pour la troisième. Lorsqu’il s’agit d’un carrousel shopping, l’impact est encore plus fort : 13.7%, 8% et 6.4% de CTR pour les trois premiers résultats. Indéniablement, investir dans des campagnes de liens sponsorisés pour dépasser vos concurrents est une stratégie efficace !

L’avis d’AEP Digital :

Ces statistiques sont à relativiser, surtout qu’une grande majorité des requêtes n’affiche toujours que des résultats organiques : l’optimisation SEO et la course à la première position reste donc la priorité. Ces chiffres viennent aussi conforter la puissance du SEA en tant qu’outil de visibilité et de génération de lead : une opportunité à exploiter pour dépasser la concurrence. Reste la question des featured snippets et knowledge graph : le jeu en vaut-il la chandelle si le site est déjà bien positionné ? Le gain en visibilité compense-t-il la possible perte en trafic ? Une chose est certaine, ces éléments restent de très puissants vecteurs de visibilité pour les sites n’étant pas en première place.

Améliorez vos connaissances en Webmarketing Digital

Stratégies et techniques d’acquisition en SEA, SEO et sur les réseaux sociaux. Réussissez vos synergies cross canal. AEP Digital vous propose des conseils pour réussir votre stratégie webmarketing

Dans la même rubrique SEO