Aep Digital

Le ratio « text to code » est-il un critère SEO pertinent ?

Ratio Text Code
Posté par Brunole 13 août 2018

De nombreux référenceurs utilisent le ratio text to code comme un critère SEO, mais qu’en est-il réellement ?

Bien que l’on puisse trouver ce ratio sur de nombreux outils dédiés au référencement, son utilisation demande un peu de réflexion. Commençons par une définition.

Qu’est ce que le ratio text to code ?

Il s’agit d’un indice permettent de mesurer l’équilibre entre la quantité de texte (lisible par un être humain) et le volume de code présent sur une page.

L’utilisation classique du ratio text to code pour le SEO

Vous trouverez régulièrement des articles sur le web traitant du sujet de façon un peu caricatural. Certains référenceurs affirmeront que le ratio text to code est un ratio ayant une valeur officielle en SEO. Pourtant ce n’est pas le cas, et Google a récemment fait une mise au point sur le sujet, que vous pourrez visionner ici :

 

Dans cette vidéo de réponse aux webmasters, vous pourrez voir John Mueller répondre à la question suivante : « est ce que Google tient compte du ratio text to code pour le classement des sites dans ses pages de recherche ? La réponse est non, enfin pas vraiment ».

En effet, selon John Mueller, le volume de code (HTML et CSS) peut être très différent selon vos besoins en design, il n’est pas donc pas pertinent pour un moteur de recherche de prendre en compte cet indice comme un critère SEO. Il insiste sur le fait que Google essaie de laisser de la liberté aux créateurs de site, et ne compte pas pénaliser des sites dont la valeur ajoutée peu apparaître via un affichage ou des fonctions plus avancées qu’un simple site vitrine.

Beaucoup d’auditeurs se contenteront donc de prendre cette information comme la démonstration de l’inutilité du ratio text to code en SEO. Pourtant, comme nous allons le voir, ce ratio reste un indice intéressant, et pour plusieurs raisons.

Savoir interpréter un ratio text to code correctement

Tout le monde sait aujourd’hui que le référencement naturel est une discipline complexe, qui fait appel à des éléments techniques et sémantiques nombreux. Or, c’est justement la complexité et le nombre de facteur différents influant sur le classement d’un site dans les moteurs de recherche qui motive l’utilisation d’indices génériques. En effet, ces indices (que ce soit le ratio text to code ou l’autorité de domaine par exemple), sont intéressant pour avoir une vue d’ensemble du chantier à venir, et prendre conscience des différences majeures qui existent entre chaque site.

Un référenceur travaillant en profondeur le positionnement d’un site utilisera tous les outils disponibles pour évaluer les différences qui existent entre un site bien positionné et un site mal positionné. C’est un travail qui doit être refait pour chaque site, les critères SEO n’étant pas pondérés de la même façon selon les secteurs.

Si l’on est capable de tirer des informations intéressantes d’un ratio, il ne faut pas se priver de ce recours à un outil d’analyse permettant d’évaluer les différences techniques entre chaque site.

Quelles informations peut-on retirer du ratio text to code ?

Sans entrer trop en détail dans les analyses possible issues de ce ratio, nous nous contenterons de signaler que le volume de code est très souvent lié à une augmentation du temps de chargement. Ou trouve généralement des feuilles de style plus lourdes, et une augmentation globale du nombre de requêtes serveur par page. Or, si le ratio text to code n’est pas officiellement un ratio pris en compte par les moteurs de recherche, le temps de chargement est un critère particulièrement important (voir nos articles sur le Mobile First).

De plus ce ratio permet également d’avoir une idée globale de la facilité d’accès aux contenus visibles pour les internautes. Les contenus considérés comme pertinent par Google, ceux lisibles par les internautes, doivent être facilement accessible pour le Google Bot. Pour cet élément, les ratio texte/code peuvent permettre de déceler rapidement certaines pages à problème.

Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet ou profiter de nos cas client, n’hésitez pas à nous contacter.

Home » Le Lab » SEO : Référencement Naturel » Le ratio « text to code » est-il un critère SEO pertinent ?
CONTACTEZ NOS EXPERTS